Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 20:23

La prononciation des syllabes en chinois est indissociable de la mélodie de cette syllabe. Selon la mélodie donnée, le sens de la syllabe change. Ainsi, un Chinois qui entend une syllabe prononcée avec la mauvaise mélodie ne reconnaîtra pas du tout le mot ! Pour lui, il s'agira d'une syllabe aussi différente que pour un Français entre "be" et "ba" par exemple. Ce ne sera qu'au prix d'un effort qu'il pourra éventuellement identifier l'erreur. Un Français qui enendrait cette erreur de mélodie reconnaîtrait pourtant immédiatement la similarité des syllabes. Ce ne sera pas le cas pour un Chinois.

 

Le ton est donc cette mélodie de la syllabe. Il est fondamental. On dit souvent que les tons permettent de mieux distinguer les syllabes du chinois qui ne sont finalement pas si nombreuses, comparées aux combinaisons possibles d'autres langues. Quelle que soit l'explication, le fait est que ces tons existent, et ils constituent une grande difficulté pour les apprenants qui n'en ont pas dans leur langue d'origine. Cela est sans doute avec l'écriture une des difficultés principales, car la grammaire reste assez simple par ailleurs.

 

L'on dit qu'il existe 4 tons. On pourrait en compter 5, car il existe également ce que l'on appelle parfois "le ton neutre", considéré en fait comme une absence de ton. Il est plus ou moins utilisé selon les régions (il arrive que des tons disparaissent d'une région à l'autre).

 

 

- Le premier ton est un ton haut continu (→), noté par un trait plat     :  ̅

- Le deuxième ton est un ton montant (, noté par un trait montant : ˊ ( á)    

- Le troisième ton est un ton descendant puis montant (légèrement)  (↗) : v   (l'important est dans le changement de pente intonative)   

- Le quatrième ton est un ton descendant (), noté par un trait descendant : ˋ(à(ce ton est très bref)

- Rappelons l'existence du ton neutre, non noté (la syllabe ne portera pas de marque de ton).       

 

2432527492_32cc7562cb.jpg 

 

  Lire aussi :

Le Pinyin

注音符號, le BePeMeFe

                               

 

 


 

Retour au sommaire 

Repost 0
Published by xiaoyi - dans Prononciation
commenter cet article
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 18:58

Le Pinyin est le système de transcription latine des caractères chinois. Il est extrêmement pratique pour les occidentaux, plus habitués à utiliser l'écriture des sons.

Le Pinyin n'est cependant pas le système le plus adapté pour les français, car la transcription ne correspond pas tout à fait à ce que l'on attendrait selon les habitudes françaises. Il faudra donc se souvenir des correspondances et ne pas lire "à la française". Ce système a toutefois l'énorme avantage d'être devenu standard et utilisé partout, ou presque.  

 

Taiwan n'utilise ainsi pas systématiquement ce système. Il y est enseigné pour les étrangers, mais le gouvernement utilise d'autres systèmes, et pas toujours le même selon les circonscriptions. La conséquence est que l'on peut par exemple parfois trouver des transcriptions latines des noms de rues en dessous des caractères chinois (c'est déjà bien qu'ils aient pensé à le faire je trouve) mais différente d'un bout à l'autre de la rue, selon la circonscription où l'on se trouve. remarquez que cela est idéal pour apprendre à lire vos caractères, car alors, le mieux est bien de mémoriser les caractères du nom de la rue (la transcription vous aidera un peu à le prononcer).

 

Notez que les Taïwanais n'utilisent pas pour eux le Pinyin, mais le bepemefe.

 

 

 les consonnes du Pinyin

 

b p m f

d t n l

g k h

z c s

zh ch sh r

j q x

 

la prononciation :

La prononciation exacte varie selon les régions pour certains sons.

 

A Pékin, l'on prononce beaucoup les sons rétroflexes (on retourne un peu la langue pour prononcer le son, l'aspiration est plus longue et l'intensité de friction moins importante). A Taiwan par exemple, on ne le fait en fait que pour la syllabe 'er' qui est très peu utilisée (souvent remplacée par 'li'  = 'zhe er' devient 'zhe li'). Nous noterons entre parenthèses les sons prononcés en rétroflexes à Pékin.

 

Notons :

 

La différence b/p, d/t, g/k en chinois ne se fait pas par le voisement. On ne fait pas vibrer les plis vocaux comme en français. Non, la différence se fait par une aspiration très forte sur les consonnes [p], [t] et [k].

 

 h : cette aspiration se fait très fortement, beaucoup plus que dans les langues anglo-saxonnes (d'ailleurs, en parlant anglais, les Français ne prononcent pas ce son, alors que les chinois font quasiment un [r])

Ce son est donc assez proche du [r] en fait en chinois.

 

z : se prononce plutôt [dz]

 

c : se prononce plutôt [ts]

 

zh : se prononce plutôt [dj] (rétroflexe)

 

ch : se prononce plutôt [tch] (rétroflexe)

 

sh : se prononce bien [ch] (rétroflexe)

 

r : ressemble un peu au son [j] français. (rétroflexe)

 

j : se prononce plutôt [dj] (rétroflexe)

 

q : se prononce plutôt [tch] (rétroflexe)

 

x : se prononce plutôt [s] (rétroflexe)

 

 

 Les voyelles du Pinyin

 

a e o i u ü

 

la prononciation

 

e : à prononcer comme un [eu]

 

u : à prononcer comme un [ou] ou un [u] selon le contexte

 

ü : sert à distinguer du /u/ prononcé [ou] dans certains contextes. Il se prononce toujours (u]

 

les combinaisons

 

ai ei ao ou er

an ang en eng ong

ia/ya iao/yao ie/ye iu/you in/yin ing/ying ian/yan iang/yang iong/yong

ua/wa uai/wai uo/wo ui/wei un/wen uan/wan uang/wang ueng/weng

üe/yue üan/yuan ün/yun

 

les semi-consonnes 'j' et 'w' ne sont écrites que si elles commencent la syllabe. Si elles ne commencent pas, elles sont remplacées par les voyelles 'i', 'u' ou 'ü'

 

 

 

 Pour bien prononcer tout ceci, il est nécessaire d'entendre ces sons. Nous vous invitons à vous procurer des cassettes/CD ou à rencontrer des locuteurs de la langue (aller dans le pays?)

 

BO AI LU

 

 

 Lire aussi :

注音符號, le BePeMeFe

 

 

 


Retour au sommaire 

Repost 0
Published by xiaoyi - dans Prononciation
commenter cet article
14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 14:50

Le BePeMeFe est un système de transcription phonétique de la prononciation des mots du chinois très utilisé à Taiwan. Très précis, il est beaucoup plus efficace que les transcriptions en pinyin (parfois trompeuses). Le BePeMeFe est donc très pratique pour décrire précisément la prononciation d'un son.

Son nom en français : "BePeMeFe" vient tout simplement des quatre premiers éléments de cette classification.

Le BePeMeFe ne fonctionne pas comme l'alphabet latin. En fait, il s'agit plutôt de combinaisons de sons que l'on retrouve en chinois. Il est donc ainsi très utile de l'apprendre : non seulement, il permet de savoir comment prononcer un mot, mais en plus, il permet de connaître les syllabes de bases du chinois!

Ce système est appris très tôt par les écoliers à Taiwan. Vous trouverez ainsi beaucoup de livres (souvent pour les enfants) avec les caractères chinois, accompagnés de ces fameux signes du BePeMeFe. Ils sont utilisés pour apprendre à lire aux enfants.

Bien sûr, il s'agit de nouveaux signes à apprendre. Néanmoins, une fois connus, ils vous faciliteront la vie pour apprendre tous les caractères !

Ils ne sont finalement pas si nombreux. Nous vous en donnons la liste ci-dessous :

 

ㄅ     be
ㄆ     pe
ㄇ     me
ㄈ     fe
ㄉ     de
ㄊ     te
ㄋ     ne
ㄌ     le
ㄍ     ge
ㄎ     ke
ㄏ     he

ㄐ     ji
ㄑ     qi
ㄒ     xi
ㄓ     zhi
ㄔ     chi
ㄕ     shi
ㄖ     ri
ㄗ     zi
ㄘ     ci
ㄙ     si
 

 

ㄧ     yi
ㄨ     u
ㄩ     yu
ㄚ     a
ㄛ     o
ㄜ     e
ㄝ     ê

 

ㄞ     ai
ㄟ     ei
ㄠ     ao
ㄡ     ou
ㄢ     an
ㄣ     en
ㄤ     ang
ㄥ     eng
ㄦ     er

 

 

L'ecriture des tons est ajoutée à la suite du signe de bepemefe.

Ils sont indiqués ainsi :

premier ton : rien (haut)

deuxième ton : ˊ (montant)

troisième ton :  ˇ (descendant montant)

quatrième ton : ˋ(descendant)

ton neutre :   ˙ (un point)

 

 

 

 

 Lire aussi :

Le Pinyin

 

 

 


Retour au sommaire

Repost 0
Published by xiaoyi - dans Prononciation
commenter cet article